JR – Decade, Portrait d’une génération

Ce samedi, alors qu’il faisait beau et que les deux-roues manifestaient comme des fous entre Bastille et Rivoli, j’ai entraîné deux copines dans le Marais. Direction la Galerie Perrotin. Jusqu’à il y a peu, je n’étais jamais entrée dans une galerie privée. Je ne m’y sentais pas à ma place, ces endroits ont toujours l’air très selects, très guindés. Pourtant, ouvertes à tous, il est intéressant d’y faire un tour et nous sommes souvent bien accueillis dans ce milieu étranger par des responsables ravis de nous faire découvrir les œuvres qu’ils présentent.

J’ai découvert le bon plan via l’application MyLittleParis qui me proposait, la semaine dernière, de faire un tout vers cette galerie jusqu’à lors inconnue pour moi, pour y découvrir une exposition photo.

L’artiste qui expose est JR. C’est un artiste que j’ai découvert grâce à son travail réalisé sur le toit du Panthéon puisque pendant la rénovation de la coupole du monument, la toile blanche lui avait été confiée.
Source

JR est un artiste contemporain, photographe qui centre principalement son travail sur le portrait. Dans l’expo qu’il présente jusqu’au 17 octobre dans la galerie Perrotin, on a, selon lui, le portrait d’une génération.

 On y retrouve plusieurs choses. On commence par une immersion dans une cité, celle des Bosquets à Clichy-Montfermeil, que l’on découvre au travers d’un film projeté sur trois murs. C’est original, et une fois plongé dans le noir, on se laisse emporter par les images. C’est de cette banlieue que sont parties les émeutes de 2005. C’est aussi dans cette banlieue que JR avait commencé un de ces projets « Portrait d’une génération » en suivant et photographiant les habitants du quartier. Puis, en 2014, alors qu’il travaille avec le New York City Ballet, il propose de créer une chorégraphie autour de l’histoire de cette banlieue où a commencé son travail et où se sont déroulés les faits qui l’ont rendue tristement célèbre.

Et c’est cette deuxième partie du travail qui est exposée : la danse, le ballet. On découvre des photos, mais surtout des encres sur bois. Je ne connaissais absolument pas cette technique, et je suis tombée amoureuse du résultat. De base, les photos sont magnifiques, mais le rendu sur le bois est incroyable et nous pousse à regarder l’œuvre différemment. C’est splendide.

Bref, c’est un vrai coup de cœur. J’avais déjà apprécié le travail sur le Panthéon, mais cette exposition m’a conquise. Je vous glisse en dessous quelques photographies des œuvres exposées.

SAM_2065

SAM_2069

SAM_2068

SAM_2072

Si vous avez un moment de libre sur Paris d’ici le 17 octobre 2015, foncez !
Galerie Perrotin – 76 rue de Turenne, 75003 – Paris. 
Du mardi au samedi, de 11h à 19h.
ENTREE GRATUITE (en plus !) 

Marie. ♥

Publicités

A vous de jouer ! Laissez une trace de votre passage ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s