Je suis cool mais pas in. #etjelevisbien

Quoi de mieux qu’une citation de la grande philosophe Shy’m pour cette article. Car aujourd’hui, je vais crier. CRIER (Aliiiiiiiiine, pour qu’elle revienneeeeee) ma colère. Que dis-je, ma rage contre un phénomène qui depuis maintenant plusieurs mois m’a doucement fait rire, puis hurler, jusqu’à aujourd’hui m’énerver.

Il s’agit de cette manie qu’on les gens à « hashtagiser » tout ce que l’on peut faire dans notre petite vie de tous les jours.

1/ La bouffe :  #HEALTHY #HEALTHYLIFE #HEALTHYLIFESTYLE #HEALTHYBODY #EATCLEAN #MANGERPROPRE #MANGERSAIN #FRUGIVORE #VEGAN #DETOX #EQUILIBRE et j’en passe.

Que ce soit clair. Je suis d’accord. Manger équilibré, c’est bien. C’est recommandé. C’est important. Très bien. MAIS… cela fait maintenant des mois que cette lubie hante les réseaux sociaux. Alors pour certains, depuis très longtemps, c’est un mode de vie. Ils ne s’en vantent pas mais en font leur quotidien. Ils mangent de pissenlits et ils s’éclatent. Le problème c’est que manger des algues, des flocons d’avoine et des baies de Goji, c’est très bien. On le fait car on est content de le faire, parce que l’on aime ça. Sauf que, maintenant, c’est pour être tendance qu’il faut le faire ! Il faudrait bouffer du Konjac à tous les repas et se rouler dans des copeaux de Coco pour atteindre une sorte de Nirvana alimentaire qui nous permettra d’être reconnus par cette communauté sociale. La preuve : Monoprix. Rayon alimentaire. Un paquet de nouilles de Konjac étiqueté « CONFORME AU RÉGIME EN VOGUE ». EN VOGUE ! Mais magnifique, superbe, GENIAL !! C’est en vogue ! Tellement super, que j’ai failli me poster en photo en train de grignoter mon éponge de Konjac (ndlr : qui me sert à me nettoyer le visage), le tout souligné d’un #HEALTHYLIFESTYLE. Balivernes ! Bon sang. On ne mange pas parce que c’est en vogue, ou healthy, ou propre. On mange parce que l’on aime et parce que l’on sait se faire plaisir. Cette dictature du #EATCLEAN me fait flipper.

Ah. Et aussi. Avant de changer de sujet. Mon plus grand plaisir est de voir la photo d’un kiwi inondé sous une pluie de Hashtag. Ô petit Kiwi. Ton heure de gloire a sonné. Désormais on ne te mange plus comme un vulgaire fruit. Mais on te mange comme un fruit HEALTHY et CLEAN. Bravo. Tu es arrivé au top. (A savoir que cela fonctionne aussi pour les bananes, pommes, poires, carottes et tout ce qui sort de la terre).

2/ Le sport : #FIT #FITNESS #YOGA #YOGIGIRL #TRAINING #ZEN #BIENETRE #RUNNING #FITFAM #TBC #NEWBODY #WORKOUT #POSTWORKOUT #WEIGHTLOST #WORKHARD …

Cette deuxième partie est en lien direct avec la première. OUI. Faire du sport c’est bien ! C’est génial, on fait du bien à notre corps. On s’aère l’esprit. On se muscle. Tout ça. Tout ça. Nous sommes d’accord. SAUF QUE. A nouveau. On y va. On est reparti dans un système où l’on inonde la toile de ces mots jetés en l’air pour montrer que « Oui ! Moi aussi ! Je suis là ! Et j’ai acheté des baskets et une corde à sauter. Même que je vais faire le Top Body Challenge ». C’est bien. C’est même très bien. Et je ne mentirai pas en disant que j’y ai jeté un œil pour essayer de le faire. Alors le principe de se motiver en communauté, je veux bien y croire. Mais à la base, faire du sport c’est avant tout pour soi. Est-ce que se poster en culotte et brassière (voire moins) face à un miroir est vraiment nécessaire afin de montrer son #NEWBODY ?!  Être fière, ok. Mais ne peut-on pas l’être sans tout ça ? Et encore… Je ne vais pas m’étendre non plus sur cette folie #YOGA. Qui va de pair avec la folie #HEALTHYLIFESTYLE. Ahahaha. Les séances de yoga sont désormais plus en vogue que Ryan Gosling. Bien joué !

Higth Five à mon prof de judo, mon prof de natation et ma prof de danse (et Chuck Norris !) : Vous êtes TOTALLY #WORKHARD les gars !

3/ La mode/beauté : #GYPSET #BRONDE #WAVY #WOB …

Ce sera plus court car moins énervant mais drôle tout de même. Au rayon mode et beauté, les publicitaires cette fois ne savent plus quoi inventer. Acheter et feuilleter un Biba ou un Cosmo est devenu un vrai spectacle comique et/ou un cours de langue étrangère. Tout ou presque existe en 2015. Rien n’est bien révolutionnaire ou nouveau. Alors pour éviter de faire « déjà-vu », il suffit de créer un joli petit nom qui ne saurait sans trop tarder se transformer en hashtag et le tout est joué. DESORMAIS : On ne peut plus porter une jupe longue sans adopter le look #GYPSET, on ne peut plus se faire de mèches blondes sans passer au #BRONDE, finies les ondulations moisies de mes cheveux, car désormais les gars nous sommes IN car vous êtes #WAVY. Et attendez que je vous coupe au-dessus des épaules. Vous serez #BOB + #WAVY = #WOB. Merveilleux.

C’est amusant mais aussi un peu désolant.

Il y a désormais une sorte d’empathie qui vise à montrer ce que l’on vaut au travers des réseaux sociaux. Dans mon idée, c’est de partage dont il est question sur toutes ces plateformes. Mais on tend de plus en plus vers un système où, pour bien se faire voir, il faut montrer tout ce que l’on sait faire de meilleur, comme les millions de personnes qui le font déjà. C’est une mode, comme celle des Buffalo qui hantaient nos cours d’écoles. Les modes passent. Mais celle-là est quand même gratinée.

#JEVOUSSOUHAITEUNEBONNEJOURNEE
#GROSBISOUSHEALTHY
#GOTOBEDCARWORKHARDDEMAIN
#Marie♥

Publicités

A vous de jouer ! Laissez une trace de votre passage ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s