Connasse, princesse des cœurs ♥

Avant toute chose, je ne souhaite insulter PERSONNE au travers de cet article ! Que ce soit bien clair entre nous !

Non, « Connasse », c’est le nom d’une mini série sortie il y a maintenant 2 ans sur Canal+. Interprété par Camille Cottin, on y retrouve un personnage odieux. Une nana insupportable qui ne fait en aucun cas partie du bas monde dans lequel nous vivons. Du moins, c’est ce qu’elle clame haut et fort. Sous forme de mini-sketch elle s’est faite connaître mais a aussi su se faire détester.


Source

Cet humour ne plaît pas toujours. Mais il faut avouer que l’on a toute (et tous) un côté connasse en soi. Même bien caché, ne mentez pas !  Moi, je dois l’avouer, j’adore ce genre de blague. Cette méchanceté très souvent gratuite et ses réflexions prétentieuses me font marrer.  Et le plus hallucinant, c’est que chacun de ses sketchs sont tournés en caméra cachée, ce qui rend le tout encore plus incroyable quand on voit le regard médusé des témoins des scènes ! Pour exemple, voici l’épisode à la piscine.

 Alors, il y a quelques semaines, partout dans Paris, j’ai vu cette affiche dans les rues.


Source

La Connasse devient « Connasse, princesse des cœurs » ! Oh God ! Un film entier. Alors, en ce mercredi 29 avril, j’ai franchi le pas : je suis allée au cinéma. Et j’ai vu le film. Et j’ai ri. A en pleurer. Sisi ! Je vous promets !

Camilla, 30 ans, Connasse née, se rend compte qu’elle n’a pas la vie qu’elle mérite et décide que le seul destin à sa hauteur est celui d’une altesse royale. (Allociné)

Déjà fan à la base, j’ai adoré retrouver Camille Cottin (aka Camilla, queen of Paris intra-muros) dans une forme internationale. La Connasse traverse la Manche pour un projet fou : épouser le prince Harry. Je vous laisse regarder la Bande Annonce.

Alors, à la simple vu de la BA, j’étais déjà conquise. Mais j’avais un peu la trouille : celle d’avoir vu le meilleur en une minute et quelques. D’autant que j’ai traîné les copines. J’avais doublement la frousse ! (mais si, vous savez, celle du flop, celle de la fille seule dans son délire : « j’ai A-DO-RE. ah pas vous ?! ») SAUF QUE : point du tout ! A la sortie, toutes avons adoré. En fait, on se retrouve dans ce personnage, et c’est ce qui fait la force de ce film et de ce rôle. C’est nous, dans nos pensées les plus folles: envie d’une vie de rêve. envie de faire ce que l’on veut comme on le veut. envie de dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. envie d’être complètement barrée, malgré les risques que cela implique. C’est nous, SAUF QUE (bis) dans la vraie vie, c’est un peu délicat. Il faut se l’avouer. Mais Camille Cottin, elle, et les deux réalisatrices Eloïse Lang et Noémie Saglio, elles, ont tout osé (même le lancé de culotte !) grâce à des caméras cachées toutes plus hilarantes les unes que les autres. C’est parfois tellement fou que l’on en vient à douter de la « non-complicité » des participants. Et pourtant, c’est prouvé et validé lorsque l’on voit le making-off et les révélations faîtes après les prises. C’est génial !

Bref, c’est léger, CERTES.OK.  Mais bon sang, c’est DRÔLE! Cela faisait longtemps que je n’avais pas pleuré de rire devant un film. C’est fait. Je ne saurai donc que vous le conseiller.

Parmi vous, certain(e)s l’on vu ? Verdict ?
« BORDEL DE SHIT »
Marie ♥

Publicités

Un commentaire

A vous de jouer ! Laissez une trace de votre passage ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s